Améliorer la qualité de l'air chez soi

Mis à jour : 21 juin 2019


Améliorer la qualité de l'air intérieur de votre espace de vie c’est indispensable pour protéger votre santé.


Que ce soit à cause de l’humidité, du chauffage, du système de ventilation, de vos meubles, de votre mode de vie, les sources de la pollution intérieure sont multiples et la majorité pourrait évités avec ces gestes simples.


Destination Intérieure vous propose 5 bonnes pratiques pour améliorer la qualité de l’air chez vous.



1. Prenez un bain d'énergie Yang !



Aérez votre maison entre 10 et 14 minutes par jour en ouvrant grand, très grand les fenêtres.


Selon l’Espace info énergie « Prioriterre », les horaires les plus favorables pour aérer sont le matin entre 8h et 11h ou entre 22h à minuit le soir notamment en ville.


Mais quelle coïncidence ! Cela correspond aux horaires préconisés pour réaliser ce que les chinois appellent le Bain d’énergie Yang. Et dire qu’ils ont découvert cela il y a 3500 ans…



2. Nettoyez votre système de ventilation VMC




80% des habitants de maison individuelle ne font pas réaliser d'entretien de leur système de ventilation par un professionnel...


Vérifier et nettoyer les bouches d'aération de son logement régulièrement est pourtant le meilleur moyen de vous assurer une bonne évacuation de l’air vicié.


Vous pouvez tester vos bouches d'extraction d'air en plaçant une feuille de papier devant. Si cela aspire la feuille, tout est parfait, sinon nettoyez la VMC.



3. Achetez des plantes dépolluantes



Les plantes dépolluantes sont réputées pour leur effet « absorbeur » des polluants en suspension de l’air. Une belle plante tous les 10 m² améliore significativement la pureté de l’air.


Des laboratoires français à la Nasa, le constat est identique : les plantes aident à évacuer ou tout du moins absorber les substances polluantes de nos intérieurs.


Certaines sont plus efficaces que d’autres. Pour en savoir plus >> Lire l'article sur les Plantes dépolluantes.



4. Limitez les polluants et les COV




Exit les sprays désodorisants et les bougies bon marché. Ils vous font plus de mal que de bien. Les environnements confinés, mal aérés concentrent les polluants et constituent un facteur d'irritation des voies respiratoires tout en aggravant les risques d'infections.


A l’avenir, lorsque vous achèterez des produits de décoration, pensez à bien vérifier le niveau d’émission de polluants qu’ils génèrent…


Et sachez que vous pouvez désodoriser et parfumer votre maison naturellement et tout aussi efficacement.



5. Isolez le garage et les lieux de stockage des produits ménagers




Un garage attenant à la maison – avec une porte d’entrée directe sur la maison ou même en sous-sol – augmente de façon très significative le niveau de polluants dans votre espace de vie.


En cause : le gaz d'échappement du véhicule, les réservoirs, les produits de bricolage stockés, la poussière, le stockage des produits ménagers ou chimiques, ...


Aérez régulièrement votre garage et fermez la porte de communication avec l’espace de vie. Pensez aussi à installer un isolant ou des coussins de portes pour bien séparer les espaces …




Harmonieusement,


Marie
















Marie MÉHA

icone-tel-png.png

+33 (0) 6 69 11 45 72

  • Domothérapie-FengShui-Géobiologie
  • Domothérapie-FengShui-Géobiologie
  • Domothérapie-FengShui-Géobiologie
  • Domothérapie-FengShui-Géobiologie